Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Les sommets arasés lors du pléniglaciaire PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Jeudi, 04 Août 2016 08:41

Version du 24 novembre 2016

À la page sur la façade sud ouest du Vercors, nous avons signalé qu'existait dans cette partie sud du Vercors de nombreux sommets dont l'altitude résulte de façonnements créés lors du pléniglaciaire. Ce sont :

      • la Montagne de Bouchère (1284m),

      • Côte Blanche (1136 m),

      • la Montagne du Vellan (1068 m),

      • Pinsaye (1007m),

      • Rousset (966 m),

      • Péomé (939 m),

      • Gerbaud (962 m),

      • Serre Château (952 m),

      • Brunessart (944 m),

      • Vautour (942 m),

      • le sommet 952 sur Gambetta (952 m),

      • la Montagne de Lozeron (927 m)

      • ainsi que Le Rocher de St Supiére (900 m).

Ces 13 sommets culminent tous très sensiblement à l'altitude de la surface glaciaire au pléniglaciaire du Mindel à l'emplacement où ils se situent.

Nous pensons donc que c'est là un exemple particulièrement démonstrateur d'action d'une érosion conjointe périglaciaire/transport par le glacier.

 

Rappelons la définition que nous avons donnée d'une érosion conjointe périglaciaire/transport par le glacier.

Au cours du pléniglaciaire, lorsque le niveau atteint par les glaciers est maximum et où il n'existe pas ou extrêmement peu d'eaux glaciaires coulant à cette altitude, seules jouent l'érosion périglaciaire et celle due à la glace :

            • l'érosion périglaciaire, due à la succession du gel et du dégel des parties émergées, qui fragmente les rochers et dont les produits tombent sur la surface du glacier,

            • les actions dues à la glace elle-même, qui se résument ici essentiellement au transport et à l'évacuation de ces débris par le glacier.

Nous avons déjà décrit sur notre site plusieurs exemples de tels « tirs groupés ». Ainsi, dans la région de La Mure (Isère), les sommets du Sénépy (1769 m) et de La Peyrouse (1710 m), ou encore quatre sommet situés sur la façade nord du Vercors, Charande (1709 m), La Sure (1643 m), la Buffe et (1623 m) le Bec de l'Orient (1568 m), sont tous des sommets arasés lors du pléniglaciaire. Tous ces sommets présentent la particularité de culminer à l'altitude atteinte par la surface glaciaire lors du pléniglaciaire du Mindel. C'est cette particularité, plutôt que leurs formes, variées, qui les rend remarquables.

Par ailleurs, certains d'entre eux, après avoir été arasés lors du pléniglaciaire, ont été ultérieurement, au cataglaciaire, modelés, cette fois par l'action des eaux glaciaires, qui leur a donné une forme conique, celle d'un montrond, tel que nous l'expliquons dans cette page.

À première vue, ces sommets semblent se disposer « au petit bonheur la chance ». Il n'en est toutefois rien.

Série de sommets coniques dans le secteur du Serre du Sec (Vercors, Isère)

Sur la carte suivante, nous avons joints par des segments de droite tous les sommets dont les cotes figurent sur la carte IGN au 1/25 000. Nous avons obtenu le tracé suivant, sur lequel on remarque que les sommets se regroupent, d'une part sur trois segments A1, A2 et A3 orientés selon un azimut d'une vingtaine de degrés et également sur quatre segments B1, B2, B3 et B4 orientés sensiblement selon un azimut de 70 à 80°.

Série de sommets coniques dans le secteur du Serre du Sec (Vercors, Isère)

Ces directions sont sensiblement celles des deux familles de failles représentées sur la carte géologique au 1/50 000, ce qui montre importance du rôle joué par la tectonique dans la situation des sommets.

Autres formes glaciaires caractéristiques

Sans être exhaustifs, citons entre autres :

Haut de page
 

Mise à jour le Dimanche, 27 Novembre 2016 19:44