Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    

Qui est en ligne ?

Nous avons 33 invités en ligne

Fil RSS

Les paysages glaciaires Les paysages glaciaires

Formations glaciaires

L'altitude des glaciers

Au Würm et au Riss

Les glaciers du Mindel

Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Utilisation de Google Earth pour une visualisation en relief PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Vendredi, 16 Avril 2010 11:37
Version 78

Signalons une utilisation très intéressante de Google Earth, qui constitue un outil particulièrement bien adapté à l'étude des paysages, permettant une perception du relief tout à fait remarquable.

On pourra constater l'efficacité qu'apporte l'utilisation en ligne de Google Earth dans les diverses pages du site où l'icône est indiquée ainsi que pour les lieux mentionnées ci-dessous.


Si Google Earth n'est pas installé sur votre poste :

  • téléchargez tout d'abord ce logiciel à cette adresse et exécutez l'installation.

  • puis, pour chaque photo du site accompagnée de l'icône vous pourrez cliquer sur cette icône (ou sur l'image) pour accéder à sa vue en relief que vous pourrez ensuite bouger à loisir dans les 3 dimensions pour obtenir l'angle de vision souhaité.


Vous pouvez aussi entrer les coordonnées indiquées avec la photo dans le champ "Aller à" dans Google Earth puis cliquer sur le bouton "Lancer la recherche". Cette opération vous amène à la verticale du lieu et très bas au-dessus de celui-ci.

Après apparition de la vue, reprendre de la hauteur par le bouton "-" (ou par la molette de votre souris), de préférence jusqu'à une valeur proche de l'"altitude conseillée".

Enfin, pour acquérir la perception du relief, on agira sur le bouton d'inclinaison puis sur celui de rotation. Lors de la rotation, le mouvement fait apparaître le relief de manière parfois stupéfiante, et ce, même en vision monoculaire (fermez un œil, l'impression de relief subsiste !).

La perception du relief est bien supérieure à celle fournie par une photo, surtout si l'on exagère quelque peu les dimensions verticales (par Outils/Options, les valeurs "élevée" pour "Qualité du relief" et 1,5 pour "Facteur d'élévation" fournissant apparemment le meilleur résultat).

Les coordonnées du pointeur de Google Earth sont indiquées en bas de l'image, normalement en degrés, minutes et secondes (après choix de ce système de références par Outils/Options). Si l'on dispose, provenant par exemple d'une carte IGN au 1/25.000e, des coordonnées UTM, on choisira d'utiliser ce système de coordonnées sur Google Earth.

 


Quelques exemples rencontrés au fil des pages de ce site

Le Mont Sanford (Alaska) (coordonnées : 62°15' N,144°08' O) sur la page des calottes locales,

La "rue glaciaire" du Bourg d'Oisans" (coordonnées : 45°01'12" N, 6°03'58" E) sur la page des  érosions de versant d'origine glaciaire,

Le "glacier" de Tête Chevalière (coordonnées: 44°48'00.37" N, 5°32'00.00") sur la pages des altitudes de surface des glaciers du Vercors,

Le méandre du Neckar (coordonnées : 48°59'00" N, 9°10'00" E) sur la page des érosions de versant d'origine glaciaire,

Le Pas d'Anna Falque, Col du Lautaret (coordonnées : 44°59'22" N, 6°23'26" E) sur la page du pas d'Anna Falque,

Le glacier Malaspina (Alaska) (coordonnées : 59°54'22" N, 140°34'38" W) sur la page du même nom,

Un exemple de déflation par les vents glaciaires : l'étang de Marseillette (coordonnées : 43°13'47" N, 2°34'10" E).

 


Cette utilisation de Google Earth vous paraît-elle intéressante ?

J'aimerais recueillir votre avis. Pouvez-vous me le donner par courriel : au besoin uniquement par Oui ou Non ?

Merci...


Mise à jour le Samedi, 25 Août 2012 13:27