Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Les calottes glaciaires locales PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Mercredi, 31 Mars 2010 09:44
Version 101

Deux exemples de calottes locales :

Le Mont Sanford

Ce sommet d'Alaska (coordonnées : 62°12'50.00"N, 144° 7'44.00"O) de près de 5.000 m est recouvert d'une calotte, dont les glaces s'évacuent en majeure partie par de gigantesques cascades de glace, aux dimensions quasiment himalayennes (plus de 2.000 m de hauteur). Ces chutes de glace donnent naissance à des glaciers régénérés. Seule une visualisation en relief peut rendre compte de ce colosse, c'est ce que nous vous proposons ci-dessous, à l'aide de Google Earth.

La calotte du Mont Sanford en Alaska

Image GoogleEarth

Voir avec Google Earth

(Si Google Earth n'est pas installé sur votre poste, suivez la procédure indiquée ici)

L'Herdubreid

Ce volcan tabulaire d'Islande (coordonnées : 65°10'0.00"N, 16°21'0.00"O), où la glace a disparu, s'élève à 1.682 m seulement. Mais il nous a paru intéressant de le mentionner, car la glace a joué un rôle majeur dans son édification.

Il est composé en totalité de pillow-lavas et de hyaloclastites, formés sous la glace de la dernière glaciation, à l'exception d'un cône sommital qui a percé la surface du glacier. L'altitude de celui-ci était donc, ici, de 1.600 m environ.

Image GoogleEarth

Voir avec Google Earth

(Si Google Earth n'est pas installé sur votre poste, suivez la procédure indiquée ici)

Mise à jour le Dimanche, 12 Août 2012 17:15