Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Les sols à pierres éparses PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Jeudi, 04 Août 2016 08:41

Version du 14 octobre 2016

Les sols à pierres éparses, indices de la présence de moraines très anciennes

On rencontre parfois des sols dont la surface est parsemée de nombreuses pierres sans être toutefois complètement recouverts par celles-ci. En voici deux exemples pris dans le domaine étudié dans la page sur la façade sud ouest du Vercors.

Voici d'abord un sol situé sur la moraine de la Montagne du Grand Échaillon, étudiée au début de cette page.

Sol à pierres éparses sur la Montagne du Grand Échaillon (Vercors)

À droite de la photo suivante, on voit un deuxième sol à pierres apparentes, situé sur la moraine du Pas de la Rune (Vercors, Drôme). On constate, ce qui est très souvent le cas, que ce sol à pierres apparentes se situe au-dessus de la prairie voisine.

Sol à pierres apparentes, sur la moraine du Pas de la Rune (Vercors, Drôme)

Dans les deux cas présentés ci-dessus, nous avons pu montrer que ces terrains sont tous deux d'anciennes moraines du Mindel. Il en est de même à d'autres endroits, par exemple sur le Serre Chauvière (vallée de la Drôme).

Nous pensons que les éléments fins de la moraine, complétés par d'éventuels apports éoliens ultérieurs, ont vu, au fil du temps, apparaître une végétation, primitive à ses débuts. De nos jours, le sol porte une prairie très pauvre, bien moins fertile que celles qui résultent de l'apport de sédiments argileux et de laquelle émergent de nombreuses pierres.

Sur les cartes IGN au 1/25 000, figure, à cet endroit, une représentation du sol consistant en un semis de petits cercles verts. La légende que l'IGN nous a communiquée dit que « ce semis très serré de petits cercles verts correspond aux zones de forêts ouvertes, espaces de plus de 5000 m² peuplés d'arbres forestiers, le couvert absolu représentant entre 10% et 40%, avec des arbres atteignant ou pouvant atteindre une hauteur supérieur à 5 mètres ».

Cette définition correspond donc approximativement à nos sols à pierres éparses et la limitation à 5000 m² exclut qu'elle puisse s'appliquer à des sols à pierres éparses de surface inférieure. Mais en d'autres endroits, nous avons constaté sur place que le terrain était couvert de broussailles, ce qui rendait impossible la vérification qu'il s'agissait bien de sols à pierres éparses. Il n'en reste pas moins que l'utilisation de la carte facilite les recherches de tels sols, qu'il convient de compléter, au minimum en utilisant les photos aériennes et, encore mieux, par un examen sur le terrain.

C'est le cas par exemple sur le Serre Chauvière, dans le Diois (Drôme), où la carte au 1/25 000 montre une telle représentation par de petits cercles verts.

Représentation IGN d'un sol à pierres éparses sur le Serre Chauvière, dans le Diois (Drôme)

La photo suivante, prise cet endroit, montre bien la présence d'un sol à pierres éparses, qu'accompagnent, d'ailleurs, de nombreux clapiers.

Sol à pierres éparses sur le Serre Chauvière, dans le Diois (Drôme)

Les pierres sont parfois masquées par la végétation et l'aspect du sol est alors quelque peu différent ; c'est le cas, par exemple, d'une colline située aux Sièzes (Lus la Croix Haute, Drôme). La carte IGN représente le versant est de cette colline, couverts d'un semis de petits cercles verts…

Colline située aux Sièzes (Lus la Croix Haute, Drôme)

La photo suivante montre ce versant, où les pierres éparses sont nombreuses, mais où poussent cependant quelques arbres, en accord d'ailleurs avec la légende de la carte reproduite un peu plus haut dans le texte. Nous pensons qu'il s'agit ici d'une ancienne moraine, culminant à 1275 mètres d'altitude.

Colline située aux Sièzes (Lus la Croix Haute, Drôme)

L'examen des zones représentées sur les cartes IGN au 1/25 000 par des semis de petits cercles verts permet donc, à défaut d'une certitude, de déterminer l'intérêt d'un examen sur le terrain.

Autres formes glaciaires caractéristiques

Sans être exhaustifs, citons entre autres :

Haut de page
 

Mise à jour le Dimanche, 06 Novembre 2016 08:16