Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Ravinements dus à l'action des eaux latérales d'un glacier affluent à un glacier de vallée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Jeudi, 30 Octobre 2014 20:33

Version du 15 novembre 2014

Pour faciliter les comparaisons, nous présentons à nouveau les images des ravinements qui figurent à la page sur les ravinements, œuvre des glaciers, accompagnées ici de commentaires plus complets

... ou ravinements du Type E

Lorsqu'un glacier de vallée reçoit l'apport d'un affluent, nous pensons que les eaux glaciaires latérales de celui-ci traversent la vallée pour rejoindre la rive opposée. Le débit des eaux coulant sur cette rive augmente alors, ce qui y entraîne une forte érosion. Celle-ci se traduit par l'apparition de ce que nous avons appelé un "versant d'érosion d'origine glaciaire", ou plus simplement dans ce site un "versant d'érosion", déjà décrit à la page sur les glaciers de l'Oisans.

 

Voici deux de ces versants d'érosion, celui des Bauchères, sous le Signal de l'Homme, et celui de la Côte du Seignet, tous deux situés près du Bourg-d'Oisans (Isère). La photo, qui montre les deux versants d'érosion en enfilade, est prise depuis la Tête de Louis XVI.
La Tête de Louis XVI en Oisans, Isère
Image sensible au passage de la souris

Le versant d'érosion de la Côte du Seignet, qui domine directement le cours de la Romanche, culmine à 1853 m. Il est l'oeuvre du glacier rissien de la Romanche, dont la surface s'élevait à 1850 m (voir la page sur l'altitude des glaciers dans la vallée de la Romanche).

Celui du Signal de L'Homme, visible au second plan et qui culmine à 2120 m, date du Mindel, glaciation au cours de laquelle l'altitude du glacier à cet endroit atteignait 2100 m environ, selon la page sur les glaciers des Grandes Rousses au Mindel. Ce glacier du Mindel n'a donc laissé aucune trace sur la Côte du Seignet, car il la dépassait de 250 m environ.

On constate une fois de plus que les altitudes auxquelles s'élèvent les ravinements sont très sensiblement les mêmes que celles de la surface des glaciers qui les ont créés.

 

Autres types de ravinements

Nous avons également identifié d'autres types de ravinements dus à l'action des glaciers et à l'écoulement de leurs eaux glaciaires, comme :

ainsi que des ravinements non dus à un glacier de vallée.

Retour à la page sur

 

Mise à jour le Vendredi, 19 Décembre 2014 13:01