Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Formation des sols polygonaux, sols striés et dallages nivaux PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Vendredi, 12 Août 2011 19:38
Version 109

Les sols polygonaux

Ils sont dus à des mouvements de cryoturbation qui créent des cellules de convection dans le sol ( un peu à la manière d'une purée chauffant dans une casserole ).

On a également évoqué une contraction du sol au dégel, donnant naissance à des fentes disposées en polygones, analogues à des fentes de dessication d'une vase. Ces fentes se rempliraient par la suite de pierres. Cette théorie nous paraît moins satisfaisante, car dans le cas des coins de glace, formés de la même manière, les fentes se remplissaient d'éléments fins apportés par le vent et non de pierres.

Voici deux exemples de sols polygonaux :

 
Sol polygonal dans le Val d'Escreins (Hautes-Alpes)
Image sensible au passage de la souris

Celui-ci se situe sous le Pic des Houerts (ou Pointe jean Rostand, Val d'Escreins, Hautes Alpes). C'est un exemple assez rare de sol polygonal à double maillage, la grande maille (en tiretés jaunes) mesurant environ 2 mètres de diamètre.

Tricard cite un sol à triple maillage, avec des polygones dont les cotés mesurent 7 m pour les grands, 3 m pour les moyens et 0,2 m pour les petits.

 

 

Nous sommes ici, à 2808 m, sur le Dôme des Petites Rousses (Massif des Grandes Rousses, Isère). Chaque "pétale" de cette "marguerite" mesure 0,50 m environ.

Cette photo est antérieure à la construction de la gare supérieure du téléphérique de Vaujany, construction au cours de laquelle le site a été saccagé sans pitié !

Mais nous sommes là devant une forme périglaciaire "vivante", petit à petit, la nature reprend ses droits et les sols polygonaux se reforment lentement. Patience !

Sol polygonal sur le Dôme des Petites Rousses en Isère
 
Polygone de toundra

Voici des polygones de toundra de grandes dimensions, dans les pâturages de Chine. Les cotés sont de simples fentes, dépourvues de pierres. Dimension des polygones = 5 m.

La toundra ? La Chine ? Ne les cherchez pas au bout du monde, c'est tout simplement près de Barles (en amont de Digne-les-Bains, Alpes-de-Haute-Provence).

Tricard cite des polygones de toundra mesurant 50 m et même 200 m de coté.

 

Les sols striés

Sol strié sous le col du Palet en Savoie

Ces deux photos ont été prises sous le col du Palet, versant Est, en Savoie. On voit clairement qu'un sol strié est un sol polygonal...

 
Sol strié sous le col du Palet en Savoie

... dont les polygones ont été déformés par la pente (entre 2,5°et 7,5° selon Tricard). Les cellules sont de dimensions métriques.

 

Les ronds de pierres de Kvadehuksletta

Voici une formation étrange, les ronds de pierres de Kvadehuksletta, au Spitzberg.

Selon Mark Kessler et Brad Werner, de l'Université de Californie, cette formation est également engendrée par des cycles de gel/dégel.

Ronds de pierres de Kvadehuksletta, au Spitzberg
 

Les dallages nivaux

Dallage nival Enfin, dans un dallage nival, qui affecte principalement les étendues horizontales humides, les éléments rocheux, généralement des lauzes plates, se disposent horizontalement à la manière d'un dallage dans une allée de jardin. Dans d'autres cas, ces lauzes se placent verticalement, mimant, cette fois, des bordures d'allée.
Mise à jour le Vendredi, 28 Juin 2013 14:14