Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Altitude atteinte par les glaciers dans...
La vallée du Vénéon et ses affluents PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Lundi, 09 Mai 2011 12:15
Version 81

 

En deux mots

Cette page comprend un graphique donnant l'altitude de la surface du glacier du Vénéon et de quelques-uns de ses affluents.

Y figurent également :

  • deux tableaux décrivant les sites caractéristiques de ces vallées,

  • des commentaires sur un certain nombre de sites particulièrement remarquables.

 
 

NOTE IMPORTANTE

 

Pour permettre le report sur un même graphique de tous les sites quelle que soit leur nature, leurs altitudes ont été majorées (par application des règles exposées à la page  sur l'altitude atteinte par les glaciers) de 50 m pour les sillons vallonnés (SV), les sillons rocheux (SR), les roches moutonnées (RM) et les sommets d'épaulement (SE).

 

N'oublions pas l'effet des mouvements orogéniques et isostasiques.

 

Les altitudes ainsi majorées, indiquées dans la colonne "Alt Glac" des deux tableaux définissent le niveau maximum atteint par les glaces.

 

Les courbes représentent la surface des glaciers würmien et rissien déduites de l'observation des sites caractéristiques et non pas, comme sur d'autres graphiques, le résultat de calculs.

 

Altitude atteinte par les glaciers du Vénéon (repères V) et ses affluents (repères VA)

Les Alpes du nord

Les Alpes du nord
 

Modifié le 9 mai 2012

 Sites caractéristiques de la vallée du Vénéon (repères V)

Légende du tableau

 

Rep

Site

Alt (m)

Alt glac (m)

Type

Nb

Larg (km)

Pente (%)

Dist (km)

Carte TOP25

Carte géol

Coordonnées WGS84

V1

La Chalp

1750

1800

SVE

4

0,3

Hor

88

3336ET

Vizille

32T 270100 4988450

V2

Col sous Pied Moutet

2058

2158

SRD

5

0,3

Hor

91

3336ET

Vizille

32T 271700 4987800

V3

La Coche de Lanchâtra

2150

2200

RM

-

-

-

96

3336ET

St Christophe

32T 274100 4983400

V4

Tête de la Maye

2500

2600

S

 

0,5

Hor

110

3436ET

St Christophe

32T 286000 4980500

V5

Villard Notre-Dame

1670

1720

SVE

3

0,5

5

85

3335ET

Vizille

32T 266700 4989800

V6

Arête N Gde Aiguille Bérarde

2500

2550

RM

-

-

-

108

3436ET

St Christophe

32T 284600 4978400

V7

Arête NE Gde Aig Bérarde

2600

2650

RM

-

-

-

110

3436ET

St Christophe

32T 285600 4978100

V8

Arête N Tête du Chéret

2700

2750

SE

-

-

-

113

3436ET

St Christophe

32T 287900 4974700

V9

Arête E Tête du Chéret

2700

2750

SE

-

-

-

114

3436ET

St Christophe

32T 288300 4974200

V10

Arête W Pte de Pié Bérarde

2680

2730

SE

-

-

-

110

3436ET

St Christophe

32T 287900 4978100

V11

Arête W Pte de Balme Rousse

2700

2750

SE

-

-

-

111

3436ET

St Christophe

32T 288300 4977200

V12

Arête W Pic Coolidge

2710

2760

SE

-

-

-

113

3436ET

St Christophe

32T 289700 4975700

V13

Arête W Pic de la Temple

2800

2850

SE

-

-

-

114

3436ET

St Christophe

32T 290100 4974700

V14

Arête W Ailefroide

2810

2860

SE

-

-

-

115

3436ET

St Christophe

32T 289900 4973100

V15

Cime du Coin

2800

2850

SE

-

-

-

116

3436ET

St Christophe

32T 289900 4972600

V16

Pointe du Sélé

2900

2950

SE

-

-

-

118

3436ET

St Christophe

32T 290100 4971100

 

Sites caractéristiques de la vallée des Etançons (repères VA)

Légende du tableau

 

Rep

Site

Alt (m)

Alt glac (m)

Type

Nb

Larg (km)

Pente (%)

Dist (km)

Carte TOP25

Carte géol

Coordonnées WGS84

VA1

Arête W du Pic Bourcet

2700

2750

RM

-

-

-

111

3436ET

St Christophe

32T 287300 4982400

VA2

Arête SW du Pic N des Cavales

2800

2850

RM

-

-

-

113

3436ET

St Christophe

32T 287800 4984100

VA3

Arête W du Pic N des Cavales

2800

2850

RM

-

-

-

114

3436ET

St Christophe

32T 287800 4984500

Haut de page

Quelques sites remarquables de la vallée du Vénéon

La vallée du Vénéon présente plusieurs sites caractéristiques remarquables. Mention particulière doit être faite de celui que l'on peut visiter au col 2058 - non dénommé sur la carte au 1/25000e - à la base du versant est de Pied Moutet (site V2). Il s'agit là d'un véritable musée de formes glaciaires :

      • vieilles roches moutonnées, très abîmées,

      • stries glaciaires,

      • sillons rocheux, le plus élevé cotant 2060 m,

      • blocs erratiques de granite à la cote 2080 (alors que Pied Moutet est formé de gneiss).

Entre les fonds des sillons de La Chalp (site V1) et ceux des sillons du col sous Pied Moutet (site V2), la dénivellation est de 300 m pour 3 km de distance. Ce site V2 ne saurait dater du Würm, ni même du Riss mais d'une glaciation encore plus ancienne, c'est-à-dire de la Glaciation Maximum La Molière(de même, vu sa position sur le graphique, que le site R9).

Tête de Maye

Les sillons de la Tête de la Maye

Voici, vue de la moraine de Bonnepierre, la Tête de la Maye, magnifique belvédère qui domine la Bérarde. Son arête sommitale est entaillée de quatre sillons rocheux dont le fond cote 2500 m (site V4). En appliquant la règle énoncée ci-dessus, la surface du glacier s'élevait donc à 2600 m. Mais, ces sillons étant situés au sommet même de la montagne, ne fournissent qu'une valeur minimum de cette altitude et le glacier pouvait, en réalité, s'élever un peu plus haut.

En amont de la Bérarde, la vallée du Vénéon présente une exceptionnelle richesse en épaulements. Les sommets SE de ceux-ci - répertoriés V6 à V16 - se disposent en « tir groupé » très remarquable. L'écart par rapport à la courbe moyenne ne dépasse jamais 50 m. On remarquera que, en poursuivant la courbe représentative de la surface du glacier rissien dans cette vallée, celle-ci rejoint le niveau des glaciers actuels vers 3000 à 3100 m d'altitude, remarque que nous avons déjà faite en Savoie.

Une confirmation de la « règle des falaises »

Modifié le 9 mai 2012

L'image qui va suivre nous paraît fournir une confirmation de cette « règle des falaises » explicitée dans notre site.

Sur cette photographie, prise des environs de Bourg-d'Oisans, apparaît la face nord de Pied Moutet et du col homonyme. Au maximum de la glaciation La Molière, le glacier du Vénéon, qui coulait derrière les crêtes envoyait par le col une diffluence, épaisse sur celui-ci d'une centaine de mètres. Nous avons tracé les contours de  la partie supérieure de celle-ci par analogie avec d'autres diffluences rencontrées par ailleurs.

Cette diffluence remplissait toute la partie supérieure du vallon, ainsi qu'on peut le voir sur l'image ci-dessus, sensible au déplacement de la souris.

La comparaison des deux images montre nettement que la diffluence atteignait sensiblement le niveau de la base des falaises.

la face nord de pied Moutet et le glacier du Vénéon qui diffluait par le col
Image sensible au passage de la souris

Notre « règle des falaises », qui attribue la formation de celles-ci à l'érosion par les eaux qui coulent contre les rives des glaciers, trouve ici une confirmation.

Sur cette image, nous n'avons fait figurer que les glaces du glacier du Vénéon. Mais il faut bien comprendre que celles-ci rejoignaient celles qui remplissaient la vallée de la Romanche et dont la surface s'élevait quelques dizaines de mètres sous le col. Selon un processus que nous avons déjà souvent rencontré et décrit dans ce site, les glaces de la diffluence plongeaient sous la surface du glacier de vallée de la Romanche, en gardant, au début, leur individualité. Ce sont donc bien elles qui ont sculpté les falaises sur les flancs du vallon.

Haut de page

Mise à jour le Mardi, 09 Avril 2013 14:25