Cliquez sur ce bouton +1 pour dire à vos amis que cette page vous a plu.    
Textes, croquis et photos (sauf mention contraire) Claude Beaudevin  e-mail Claude Beaudevin Présentation et mise en page Bruno Pisano  e-mail Bruno Pisano

  Certains mots à la signification spécifique sont écrits en bleu et soulignés en pointillés. Si vous laissez la souris dessus, une info-bulle affichera leur définition.

 
Altitude atteinte par les glaciers dans...
La vallée de la Romanche et ses affluents PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claude Beaudevin   
Lundi, 09 Mai 2011 12:15
Version 113

 

En deux mots

Cette page comprend un graphique donnant l'altitude de la surface du glacier de la Romanche et de quelques-uns de ses affluents.

Y figurent également :

  • deux tableaux décrivant les sites caractéristiques de ces vallée,

  • des commentaires sur un certain nombre de ces sites particulièrement remarquables,

  • une carte des environs du col du Lautaret.

 

NOTE IMPORTANTE

 

Pour permettre le report sur un même graphique de tous les sites quelle que soit leur nature, leurs altitudes ont été majorées (par application des règles exposées à la page  sur l'altitude atteinte par les glaciers) de 50 m pour les sillons vallonnés (SV), les sillons rocheux (SR), les roches moutonnées (RM) et les sommets d'épaulement (SE).

 

N'oublions pas l'effet des mouvements orogéniques et isostasiques.

 

Les altitudes ainsi majorées, indiquées dans la colonne "Alt Glac" des deux tableaux définissent le niveau maximum atteint par les glaces.

 

La courbe "Würm calculé" est obtenue par application de la formule de Nye-Lliboutry, en prenant en compte une origine située 40 km en aval de Grenoble, à l'altitude de 200 m,

 

La courbe " Riss calculé" est, de même, obtenue en prenant en compte une origine située 56 km en aval de Grenoble, à l'altitude de 250 mètres.

 

Ces données de base résultent des travaux de G. Monjuvent.

 

Voici tout d'abord, un graphique regroupant tous les sites caractéristiques du bassin de la Romanche (Romanche, Eau d'Olle et Vénéon) qui permet :

  • de visualiser l'ensemble de ces sites les uns par rapport aux autres,

  • de les situer par rapport aux courbes calculées.

Graphique de la vallée de la Romanche

Conclusions communes aux vallées de l'Eau d'Olle, du Drac inférieur, de la Romanche et du Vénéon

On constate que, aussi bien pour la Romanche que pour l'Eau d'Olle et le Vénéon, les altitudes de surface des glaciers déduites de l'observation des sites caractéristiques sont toujours très supérieures aux valeurs que fournirait la formule.

La cause de ces écarts réside dans les effets de parois induits par l'étroitesse des vallées.

La surface des glaciers s'élevait plus vite que ne l'indique la formule, mais les pentes - de l'ordre de 3 % maximum - sont parfaitement compatibles avec le graphique donnant la pente d'un glacier en fonction de la largeur de la vallée.

Les glaciers du Vénéon et de la Romanche présentaient sensiblement le même profil, ce qui est logique car les vallées ont des caractéristiques géométriques voisines.

 

Altitude atteinte par les glaciers de la Romanche (repères R) et ses affluents (repères RA)

Voici maintenant le graphique propre à la Romanche, dans lequel les courbes représentent la surface des glaciers würmien et rissien déduites de l'observation des sites caractéristiques et non plus, comme sur le graphique précédent, le résultat de calculs.

Graphique détaillé de la vallée de la Romanche

Ce graphique montre l'existence, dans les parages du col d'Arsine, d'une selle glaciaire à l'altitude de 2650 m environ, d'où émanaient deux flots de glace, l'un vers la Romanche, l'autre vers la Guisane et, de là, vers la Durance.

Sites caractéristiques de la vallée de la Romanche

 
Les Alpes du nord
 Les Alpes du nord
 

Légende du tableau

 

Rep

Site

Alt (m)

Alt glac (m)

Type

Nb

Larg (km)

Pente (%)

Dist (km)

Carte TOP25

Carte géol

Coordonnées WGS84

DI1

Grotte Vallier

1520

1520

D

-

-

-

42

3335OT

Vif

31T 707900 5002800

R1

Rochers du Chatelard

1350

1450

SRD

15

2,5

17

62

3335OT

Vizille

31T 725000 4995400

R2

Col du Solude

1760

1760

D

-

-

-

83

3335ET

Vizille

32T 264800 4991700

R3

Les Sures

1875

1925

SVD
D

>12
-

1
-

-
-

88

3335ET

Vizille

32T 269100 4993400

R4

La Croupe

2600

2650

RM

-

-

-

112

3436ET

La Grave

32T 291700 4998300

R5

L'Ane

2500

2550

RM

-

-

-

108

3436ET

La Grave

32T 290700 4989500

R6

Bosse de Chamoissiére

2580

2630

RM

-

-

-

115

3436ET

La Grave

32T 293900 4984600

R7

Les Bolliords

2200

2250

SVE

>3

0,3

Hor

97

3335ET

La Grave

32T 279900 4992200

R8

Col du Souchet

2300

2300

D

-

-

-

99

3435ET

La Grave

32T 282600 4993400

R9

Col de St Jean (Prégentil)

1842

1842

D

-

-

-

82

3335ET

Vizille

32T 264500 4992600

R10

Vallon de la Route (2571)

2571

2571

D

-

-

-

114

3436ET

La Grave

32T 294700 4986700

R11

Vallon de la Route (2591)

2580
2591

2630
2591

SVE
D

1
-

0,1
-

Hor
-

115

3436ET

St Christophe

32T 294850 4986130

R12

Pradieu (Col d'Arsine)

2554

2554

D

-

-

-

116

3436ET

St Christophe

32T 296000 4984400

R13

Tête des Fromentiéres (Prégentil)

1780

1780

Mor

-

-

-

82

3335ET

Vizille

32T 264300 4993100

R14

Les Grandes Buffes

2035

2085

SE

-

-

-

90

3335ET

Vizille

32T 272700 4994450

R15

Arête N Croix du Carrelet

1877

1877

D

-

-

-

85

3335ET

Vizille

32T 265630 4990532

R16

Le Froc

1990

2040

SE

-

-

-

89

3336ET

Vizille

 

R17

La Séa

2200

2250

SE

-

-

-

91

3336ET

La Grave

 

R18

La Grande Sure

2470

2520

SE

-

-

-

95

3336ET

La Grave

 

R19

Sur le col de Maronne

1900

1950

SE

-

-

-

88

3335ET

Vizille

 

R20

Perchon

1900

1950

SE

-

-

-

89

3335ET

Vizille

 

 

Sites caractéristiques des affluents de la vallée de la Romanche

Légende du tableau

 

Rep

Site

Alt (m)

Alt glac (m)

Type

Nb

Larg (km)

Pente (%)

Dist (km)

Carte TOP25

Carte géol

Coordonnées WGS84

RA1

Le Fond du Ferrand

2443

2443

D

-

-

-

104

3335ET

La Grave

32T 279400 5002950

RA1

Col du Lautaret

2190

2240

SVD

5

0,9

15

112

3436ET

La Grave

32T 294800 4990550

Pour mémoire, rappel d'un site du Vénéon

V1

La Chalp

1750

1800

SVE

4

0,3

Hor

88

3336ET

Vizille

32T 270100 4988450

 

Quelques sites remarquables de la vallée de la Romanche

Nous n'avons pas fait figurer sur le graphique les sillons rocheux de la Combe Vallier et des Déserts de Jean-Jacques Rousseau et de l'Écureuil, à Seyssinet-Pariset, près de Grenoble. Ces sillons, situés beaucoup plus bas que la surface du glacier, correspondent à des stades de retrait et font l'objet d'une page spéciale : Les sillons de Seyssinet-Pariset.

On notera qu'un point caractéristique se place tout à fait en dehors des courbes : la grotte Vallier (site D1).Cette grotte, qui s'ouvre à 1520 m d'altitude au flanc du Vercors, fait l'objet d'une page spéciale. Le site des Rochers du Chatelard (R1), qui domine Séchilienne, comprend une quinzaine de sillons rocheux, étagés de 1000 m (Petit Rouchon) à 1350 m (Rocher de Richagnier), témoins de la difficulté qu'éprouvait le glacier à se frayer un chemin par l'étroiture des Portes de l'Oisans [Monjuvent,1978].

Ces petits canyons présentent tous une orientation voisine de 260°, qui est également celle d'une famille de failles qui affectent la rive droite de la Romanche à cet endroit.

La Haute Romanche

La Haute Romanche offre peu de sites caractéristiques : du barrage de Saint Guillerme au col du Lautaret, les gigantesques chutes de séracs du versant ouest de la Meije ont oblitéré la majeure partie des traces du glacier de vallée. Cependant nous avons pu identifier dans ce secteur 10 sites caractéristiques, qui permettent de se faire une idée assez vraisemblable de l'altitude des glaciers qui les parcouraient.

Certains de ces sites (6 au total) se situent rive droite de la Romanche, sur le Plateau d'Emparis pour deux d'entre eux et, pour les autres, plus en aval, dans les environs d'Auris-en-Oisans. Sur la rive gauche, 4 sites s'échelonnent de Saint Guillerme au col du Lautaret. La prise en considération de ces sites nous a permis de tracer la carte schématique que voici, montrant l'altitude maximum atteinte par les glaciers.

Vallée de la Romanche

Plus en amont - voir carte ci-dessous - le versant est du Bec de l'Homme (groupe de la Meije) présente un magnifique ensemble de roches moutonnées couvrant la Croupe jusqu'à l'altitude de 2600 m (site R4), un des plus remarquables que nous connaissons. Le flux de glace responsable de ce polissage provenait en majeure partie du massif de la Grande Ruine, par l'intermédiaire des glaciers du Clot des Cavales et de la Plate des Agneaux (sources de la Romanche).

Encore un peu plus en amont, le glacier d'Arsine partageait ses glaces entre le versant Guisane, par le vallon du Petit Tabuc et le versant Romanche, par le col d'Arsine. Il existait donc, dans les parages du col d'Arsine, une selle glaciaire culminant aux environs de 2650 m, d'où émanaient deux flots de glace :

  • l'un en direction de la Romanche, moins important que celui provenant du massif de la Grande Ruine, ainsi que le montre l'importance du gradin de confluence du Plan de l'Alpe,

  • l'autre se dirigeait vers la Guisane par la vallée du Petit Tabuc, par une chute de séracs impressionnante.

L'altitude de cette selle , à 120 km du vallum terminal, est identique à celle, également de 2650 m, du glacier suisse du Rhône au-dessus du col du Grimsel, à 300 km environ de son extrémité [Florineth et Schlüchter, 1998]. Outre le rôle joué par l'étalement en patte d'ours du glacier du Rhône dans les plaines molassiques, déjà évoqué plus haut, on voit ici apparaître l'influence de la largeur des vallées, beaucoup plus faibles dans le cas du glacier de la Romanche que dans celui du Rhône.

Une selle analogue existait également dans la vallée voisine de l'Eau d'Olle.

Carte des environs du col du Lautaret

Environs du Lautaret

Sur cette carte des environs du col du Lautaret figurent en bleu les courbes de niveau de la surface des glaciers.

Les flèches indiquent le sens du mouvement des glaces.

On remarque la chute de séracs dans la vallée du Petit Tabuc.

 

Mise à jour le Mercredi, 27 Juin 2012 14:59